Petit guide de la pré-rentrée à l’usage du prof

maxresdefault

Je sais, je sais. Tu es peut-être voluptueusement affalé dans ton transat, les doigts de pieds en éventail, ayant stratégiquement placé ton roman de l’été (à portée de main) et tes prépas de cours (enterrés sous vingt-sept centimètres de sable). Alors profite du soleil, des grasses matinées, et des haineux regards que l’on réserve aux fonctionnaires de notre sale espèce. Et garde la lecture de ce billet pour plus tard, lors des premiers jours du Grand Méchant Mois de Septembre qui est encore loin, très loin, si loin !

Mais peut-être, fraîchement détenteur de ton CAPES, trembles-tu un brin dans tes jolies sandales lorsque tu croises un ado sur un sentier de randonnée. Peut-être as-tu reçu il y a peu ton arrêt de mutation et lorsque vient la nuit, tu ne parviens à trouver le sommeil, hanté à l’idée que l’année prochaine soit synonyme de peines et de tourments.

Eh bien ne t’en fais pas, quelques réflexes très simples permettront d’entamer cette future année d’un orteil conquérant et la placeront sous le signe de la réussite,  de l’épanouissement et de la cornemuse ! (il me manquait un nom. Désolé.) Commençons par cette trépidante journée durant laquelle les profs fourbissent leurs armes en attendant l’arrivée des hordes barbares, la pré-rentrée. Afin d’en tirer le meilleur, pense à accomplir ces essentiels :

1. Va dire bonjour à la « Dame de la loge » (qui peut aussi être un monsieur)

Mais si, tu sais, la loge. Le petit bâtiment devant lequel les élèves se doivent de passer quand ils arrivent au bahut. La Dame de la loge, c’est ta meilleure alliée, ton bouclier, ton sauveur. C’est elle qui décrochera quand tu appelleras pour signaler que ta voiture est bloquée sur le périphérique (ou s’est prise un sanglier suicidaire, ne nous la jouons pas parisien de base), que tu as une conjonctivite, que tu dois parler à ton chef d’établissement là, maintenant, tout de suite. La Dame de la loge voit tout, sait tout, normal, c’est son métier. Elle sait avec qui tu arrives au boulot, et avec qui tu repars. Elle remarque les produits sans huiles d’arachide qui dépassent de ton sac à repas et pourra donc être d’un précieux secours le jour d’une crise d’allergie. La Dame de la loge a vu Cindy en train de faire le mur l’autre jour, mais personne n’a pensé à le lui demander.
Respecte la Dame de la loge, pense à lui apporter une part du gâteau de la salle des profs, et à lui claquer la bise. Elle te le rendra bien.

2. Établis la cartographie de ton bahut

Si tu es nouveau c’est vital. Repère les points stratégiques de l’établissement : ta salle de cours (ou, si tu es dans mon cas, tes seize salles), la machine à café, la salle des profs, la cantine, la machine à café, l’administration, le CDI et la machine à café. Renseigne-toi auprès des anciens afin de connaître les petits raccourcis qui te permettront de donner l’illusion aux élèves que tu es un ninja, capable de te téléporter de la salle 04 (au rez-de-chaussée tout au font du long couloir) à la 216 (deuxième étage) et que si toi tu y arrives, eux n’ont aucune excuse pour arriver en retard, bande de petits gougnafiers.

3. Va faire connaissance avec ton équipe de discipline en croisant très fort les doigts

Ça va bien se passer. Ils seront adorables, ils seront géniaux, ils seront ravis de te voir, d’ailleurs, avec un peu de bol, vous vous êtes échangés plein de mails rigolos pendant les vacances, vous avez même peut-être déjà commencé à bosser sur des projets au mois de juin dernier. L’équipe disciplinaire, ça peut être ton petit refuge pendant l’année, une mine de conseils précieux et de blagues salaces.
Arrive avec toutes ton envie, tes idées et ton humour, aussi nul soit-il, qui ne voudrait pas bosser avec quelqu’un d’aussi agréable que toi ?
Et si VRAIMENT le premier contact ne passe pas… Ben repère le groupe de collègues dans lequel ça a l’air de rigoler le plus fort.

4. Pousse les portes du CDI

Oui je sais, il y fait sombre, ça sent bizarre et tu as toujours peur de dire « Bonjour, la Dame du CDI » à Léon, documentaliste, 48 ans et rugbyman à ses heures perdues. Mais le CDI, c’est un peu la ligne de basse de ton année scolaire. Tu peux faire sans, mais il manquera de ce facteur essentiel qui fait hurler les fans.
Une sortie réussie au CDI avec des mômes te fait instantanément passer au rang de prof cool. Parce qu’on aura préparé une super expo sur l’électricité, parce qu’on se sera défié lors d’un super quizz lecture ou qu’on aura eu le droit de lire des BD ! D’accord, elles étaient en latin, mais des BD quoi !
Le documentaliste et son CDI, c’est ton X-Factor, familiarise-toi avec le plus vite possible.

5. Mouche ton nez, lave-toi les mains et va dire bonjour au chef

Oui. Seulement maintenant. Parce que comme ça, tu auras pu en entendre parler à la loge, en salle des profs et au CDI. Prendre quelques renseignements, c’est toujours utile. Maintenant prépare ton plus beau sourire et prends le temps de te présenter si on ne t’a pas déjà convoqué. Histoire de se convaincre que oui, le chef d’établissement est un être humain, avec ses qualités, ses faiblesses et, avec beaucoup de chance, une cafetière Nespresso. De savoir comment il envisage la politique du bahut, et de prendre la température sur le rôle qui va t’incomber cette année.

6. Sois attentif aux réunions de début d’année mais pas trop

La pré-rentrée peut avoir cet amusant effet secondaire de te faire rentrer chez toi les mains tremblantes, le teint cireux, avec à l’esprit une seule pensée « Je ne m’en sortirai jamaaaaaais ! »

Exactement comme les élèves à qui tu feras ton discours de rentrée demain en fait.

On se calme et on respire par le nez. Une grande partie de ce qui se dit là est à l’état de projet. Les idées se mettront en place, les équipes se soutiendront et l’année se déroulera, quoi qu’il arrive. Une fois de plus, l’important est de ne pas rester seul dans son coin. Submerge ton gentil voisin de questions diverses pendant la plénière, quitte à lui ramener une boîte de Quality Street le lendemain (ça se fait encore, les Quality Street ?)

Note bien les dates importantes en rouge (du type conseils de classe, arrêt de notes et autres), non seulement pour ne pas les oublier mais aussi parce que tu passeras pour l’archange Gabriel quand tu seras capable de les transmettre à des collègues moins attentifs et organisés que toi.

Et pour finir, bien entendu, passe la soirée dans ton canapé devant Game of Thrones avec un bon bouquin, au ciné ou en balade… Bref, détend-toi bien le visage avant d’enfiler ton masque de prof, et d’entrer en scène !

Publicités

12 réflexions sur “Petit guide de la pré-rentrée à l’usage du prof

  1. Sue-Ann de le Tifletière

    Désolée de t’apprendre que Leon le documentaliste est un prof (professeur documentaliste pour être plus précise) qui a passé un CAPES tout comme toi …

      1. Leelou

        Crois moi vu le nombre de collègues qui nous disent encore « quoi t’as passé un capes pour ranger des bouquins ??? » si si !!! Mm si le capes de doc existe depuis bientôt 26 ans c’est comme dans cette vieille campagne de pub pour la creuse … C’est encore un secret pour tout le monde !

      2. H. Samovar

        Houlà… Eh bien le jour où je parle de la vie du CDI fou fou fou d’Ylisse, n’hésitez pas à intervenir, du coup.

      3. Leelou

        Pas de pbl on le fera ! Moi j’aime bien ton blog ton côté un peu décalé et surtout ton humour ! C’est toujours un plaisir de le lire !

      4. Leelou

        Si j’avais pu toucher 100€ chaque fois qu’on m’a dit ou fait sentir que je n’étais pas une vraie prof (ou du moins que j’étais une sous prof hein ! Parce c’est vrai qu’entre moi et les collègues de discipline y’a mm plus un fosse mais un gouffre lol !) j’aurais plus de pbl de fric pour les prochaines années à venir … C’est pour ça qu’on est un peu chatouilleux sur le « professeur » de professeur documentaliste ! Et quand on lit aussi que c’est le CDI qui est le x factor et pas le prof doc ben ça fait un peu mal aussi … Mais c’est vrai que nous on est la que pour garder les livres… 😉

      5. H. Samovar

        J’ai bien précisé que c’était le documentaliste (prof-documentaliste bien entendu 😉 ) ET son CDI qui l’étaient.

        C’est bizarre, cette impression de déconsidération… Je dois vivre au monde des bisounours, mais rares ont été les collègues qui s’en plaignaient… En même temps, vu le boulot qu’on effectue avec eux, ce serait difficile de ne pas reconnaître leur rôle.

      6. Leelou

        Je te recommandé le blog de superdoc ! Elle a mis en ligne sur son blog en juillet une vidéo powtoon qui résume bien les difficultés à être prof doc aujourd’hui … Et la non reconnaissance que nous subissons pour la plupart d’entre nous !

  2. Leelou

    Ouaip et non seulement il a passe un cames le leon mais en plus un des capes les plus durs qui soient …

    Ouaip t’en connais bcp des capes ou il faut apprendre les programmes de toutes les disciplines ?

    1. H. Samovar

      … Et un CAPES où les postes sont rarissimes. Pour avoir bossé avec une bonne dizaine de profs-doc, je m’en suis rendu compte. 😀

      Par contre, connaître le programme des autres discipline, c’est prévu pour les nouveaux programmes du CAPES de presque toutes les matières je crois. (un des trucs sur lesquels je suis d’accord. Ça devient essentiel de toutes façons).

  3. chociaż w rzczcywistośei dozwolony użytek stanowi fundamentalną zasadę prawa autorskiego i żywotnie ważny element funkcjonowania gospodarki. W tym kontekście toczące się w warszawskich sądach sprawy stanowią nie próbę rozwiązania

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s