La petite histoire de la COP 21 et des transports en commun

CU0-NENWEAIb_oo.jpg

(Non, cette affiche n’est pas un détournement)

Chers responsables de la COP 21,

J’entamerai cette missive en vous assurant de tout mon soutien. Je veux dire, je suis comme tout le monde, j’ai vu les films d’X-men et je ne souhaite pas particulièrement vivre dans un monde apocalyptique, dévasté par des conflits entre mutants et humain, dans lequel on risque des désastres capillaires du genre de celui d’Anna Paquin. J’ai donc bon espoir que les résultats de cette conférence permettront de mettre bon ordre dans les solutions envisagées pour préserver le climat et le capital cheveux de ceux qui en ont encore (pour moi c’est mal barré, mais je suis altruiste).

Cela dit, je dois avouer qu’une mesure en particulier prise en place pour cette grand-messe me laisse perplexe.

Mesure qui m’est tombée dessus par mail hier soir, via ma cheffe d’établissement qui, visiblement, a des loisirs que je ne soupçonnais pas durant ses week-ends. Notre cheffe nous explique donc que, du fait de la COP 21, il est recommandé de n’utiliser ni sa voiture, ni les transports en commun demain lundi. S’en est suivi un obscur délire Harrypotteresque, dans lequel la principale nous suggérait de nous procurer des portoloins pour nous rendre au boulot, tempêtait contre la coupe de Quidditch organisée à Paris et signait l’envoi Dumbledore (les références étaient tellement nombreuses que j’ai dû lire le truc avec le wiki d’Harry Potter sous les yeux).

Jamais en reste d’une bonne idée, notre Dumbledorette suggérait même que les collègues habitant près du Collège Ylisse hébergent leurs petits camarades plus lointains, concluant – attention il y a du lourd – sur l’info que Cheffe Adjointe était prête à accueillir des gens.

Et alors là, je dis stop. STOP. Mon amour de l’environnement et du boulghour bio a des limites.

Pour commencer, j’aimerais savoir POURQUOI, par la tentacule gauche de Cthulhu, les transports en commun sont déconseillés. Il semblerait que ce soit afin d’assurer la sécurité des chefs d’états et des congressistes en visite.

Soit.

Mais même en faisant de gros efforts d’imagination, je peine à imaginer Angela Merkel se retrouver, même par accident, dans le RER C ou D, direction grande banlieue. Certes ce serait vachement plus écologique que de circuler en jet privé ou bagnole avec chauffeur (sans compter les relations humaines géniales que vous pouvez lier avec le mec qui roupille contre la vitre à 7h00 du mat’ avant d’émerger et de vous regarder comme s’il allait vous égorger avec les dents), mais tout de même. Et même, MÊME si Angela arrivait jusqu’à Ylisse ils ne la laisseront JAMAIS rentrer. Déjà à cause de Vigipirate, et en plus on n’a plus de LV2 allemand cette année, au bahut.

Ensuite, il paraît que 40 000 congressistes sont attendus pour cet événement.

Quarante mille. Comme le nombre.

Alors, n’étant pas de nature suspicieuse, je ne vais pas vous demander la liste détaillée des participants, juste me permettre une petite réflexion. Déplacer quarante-mille personnes, c’est compliqué, ça pollue et ça crée des ulcères aux agents de sécurité. Alors ce que je vous conseille, comme ça, vite fait la prochaine fois, c’est de vous faire un skype. C’est pratique, facile, et ça vous permet de négocier, votre petit thé à la main, une partie de Hearthstone tournant en tâche de fond. Ça simplifiera les débats, tout le monde sera content.

Parce qu’actuellement, je peux vous dire que les seuls à être content dans le monde de l’Éducation Nationale, ce sont les mômes, qui se frottent les mains, en s’imaginant qu’ils vont gratter quelques heures de cours, tandis que leurs profs s’acharnent à voler un Vélib’ pour parcourir les trente bornes qui les séparent de leur lieu de travail.

Seulement, j’ignore si vous avez déjà pu observer un élève plongé dans une permanence durant plus d’une heure. Ça n’est pas beau à voir. Ça crie, ça s’énerve, et ça transforme une salle innocente en un remake de Mad Max featuring Dora l’Exploratrice. Et lorsqu’enfin, le prof parvient à les récupérer (genre 20 minutes avant la sonnerie de la récré), la traversée des couloirs pour aller s’installer en cours a, pour l’enseignant, de troublantes similitudes avec un parcours du combattant de la Légion Étrangère.

Et pour finir, non. Non je suis navré, même avec la meilleure volonté du monde, il est au-dessus de mes forces de me retrouver hébergé par ma principale adjointe. Il en va de son autorité. Je ne pourrai plus jamais accueillir avec le même stoïcisme ses remarques au conseil d’administration après m’être rendu compte qu’elle possède l’intégralité de Sex and the City en vidéo ou qu’elle collectionne les boîtes vides de déodorant Narta depuis 1977.

Pour toutes ces excellentes raisons je vous prie, responsables de la COP 21, de me rédiger fissa un billet d’excuse pour mon très probable retard de 2h30 demain au boulot.

Salutations respectueuses et câlins à Mère Nature.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s