Appel à témoins (à dire avec la voix d’Evelyne Thomas)

 

017

BON.

C’est Noël, cadeaux, youkelaïdi youkelaïda, tout ça.

Mais avez-vous pensé ? Au désoeuvrement en attendant les cadeaux, aux parties de Time’s up qui s’éternisent, aux gueule de bois durant lesquelles la moindre idée de vous livrer à une activité quelconque vous fait des zigouigouis au bidon (avouez que je vends Noël comme personne).

C’est LÀ que j’ai besoin de vous. De vous les stagiaires profs, de vous les non-profs, de vous les profs tout court.

Parce que ça fait maintenant plusieurs années que je chouine sur ce blog. Et qu’il serait maintenant peut-être temps de se retrousser les manches et de faire quelque chose. Surtout que je reçois des commentaires de lecteurs, des avis et des mails plutôt très cool. (et aussi des invitations à prendre l’avion vers Mars le plus rapidement possible, mais ça ne compte pas. Tra la la).

A la rentrée des vacances, j’aimerais écrire un article en plusieurs parties (si mes doigts ne sont pas encore trop boudinés par les agapes alimentaires) : l’idée serait de faire une sorte d’état des lieux de l’école aujourd’hui et de voir, concrètement, ce qui coince.

Oui. Oui je sais, c’est tellement général que c’est grotesque. Mais si on laissait le grotesque nous arrêter, personne n’aurait jamais crée les converses, les mugs rigolos ou Doctor Who. Ce serait triste. Donc voilà ce que je vous propose.

Vous allez écrire. Comme vous en avez envie, aussi longtemps, au kilomètre, en vers, en prose, je m’en fous. Quand vous avez terminé, vous m’envoyez ça par mail (jalkmikain@gmail.com) avec un titre du genre « Témoignage éducation » (ou « Crocodile avec une perruque », j’aime bien aussi) ou par message privé sur la page facebook du blog (et hop, le petit coup de pub en passant). Evitez les commentaires, c’est trop le bordel.

 

1. Vous êtes actuellement prof stagiaire, néo-titulaire, étudiant dans le domaine.
Comment ça se passe ? À l’ESPE, pendant vos formations, devant vos premières classes ? Qu’est-ce qui vous fait dire que vous avez vraiment bien fait de débuter ce métier, qu’est-ce qui vous fait mal au bide ? Quelles sont les questions auxquelles vous n’avez pas de réponses, les trucs dont vous auriez vraiment besoin pour progresser…

En bref, elle est comment, cette année, pour vous ? Et vous y rajouteriez quoi ?

 

2. Vous avez échappé à la pédagogie, vous êtes pâtissier, maçon, artiste-peintre, patineur artistique.

Vous êtes quand même passé par l’école. Vous lisez les journaux ou au moins les titres (ceux du Gorafi ne comptent pas hein !). Qu’est-ce qui vous interpelle dans le monde de l’éducation tel que vous le voyez ? Est-ce que vos mômes partent à l’école en courant ou faut-il les désencastrer de l’encadrement de la porte avec un pied de biche ?

Qu’est-ce que vous ne pigez absolument pas à ce que l’on dégoise aujourd’hui ?

Finalement, c’est quoi, l’école, pour vous ?

 

3. Vous êtes prof, personnel d’éducation, CPE, agent d’entretien, personnel de direction…

On va faire simple : qu’est-ce qui va, qu’est-ce qui ne va pas ? Les élèves, les cours, la gestion, les parents, les nouveaux programmes, la réforme, les mutations. Lâchez-vous. Montrez-nous votre paysage professionnel, ses vallées et ses écueils. On veut savoir. Et surtout on veut savoir ce qu’il faudrait faire pour améliorer le bazar.

 

Cette initiative a toute les chances de se ramasser en beauté, donc au pire, je donnerai une fois de plus mon avis, à base de blagues vaseuses, de non-relecture de billets et de figurines de princesses.
Joyeux Noël à tous !

Publicités

4 réflexions sur “Appel à témoins (à dire avec la voix d’Evelyne Thomas)

  1. Anne de Toulon

    OMG, mais tu es fou, Monsieur Samovar ! dans quoi tu te lances ?!!! J’hésite à écrire, il y aurait trop à dire… et puis, pour ce qui est de constater que certaines choses ne vont pas, pas de problème… en revanche, proposer des solutions et comprendre pourquoi ça ne va pas, là, je t’avoue que je ne suis vraiment pas sûre de détenir un quelconque bout de solution ! enfin, d’abord je pense cadeau-Noël-foiegras-et-mal-au-bide, et ensuite, on voit !
    Bon Noël !

  2. Strangler

    Voilà, j’ai une mauvaise musique dans ma tête…
    Cette année est celle surtout de la tentative de mise en œuvre :
    – Du décret 2014 sur les ORS des enseignants. C’est amusant de voir notre chef essaie de domestiquer les IMP. Au demeurant, il n’a encore rien compris.
    – Du programme d’EMC (je suis un collège d’Histoire/géo/EMC/passage de l’ASSR/président de l’élection des délégués/réparateur de souris). Il est chiant, illisible, prétentieux et difficilement réalisable. Dans un premier temps, j’adapte les anciens cours d’Education civique qui sont utilisables dans le nouveau programme.
    – Et de la réforme du collège. Tout le monde ici est dépité. Nous avons tous compris l’extrême cynisme du ministère : cette réforme est rejetée par presque tout le monde… Pourtant, cette réforme est d’un tel flou que tout est à mettre en œuvre par ce « tout le monde ».

    Quant à la vie habituelle, je m’habitue à l’ubiquité entre mes deux établissements, aux différents sociologiques assez nettes… Et aux résultats qui vont de pair. Difficile pour la fierté.

    Bonne année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s